saint etienne de fougeres
saint etienne de fougeres

 

Le marché des connaissances du CCAS

 

 

Le groupe du marché de connaissances s'était penché sur la carte et sur le plan cadastral de la commune et avait remarqué l'importance des parcelles en lanière. C'est donc tout naturellement que notre réflexion cette année 2014 s'est portée sur

 

 

Les joualles ou cances:

 

Ces champs en lanière où "on ne sait pas où commence le jardin, où commence le champ", typiques de l'Agenais, de la Dordogne, de la Guyenne " ( dit un anglais du XVIIIe siècle).

 

Pourquoi une telle mise en valeur de la terre agricole?

 

La culture en joualles permet une mise en valeur extrême de la terre agricole . On ne payait pas d'impôts sur ces cultures variées , il n'y avait pas de déclaration spéciale .Fin XIXe tout était cultivé. C'est une culture qui permet de vivre en autosuffisance : elle permet de nourrir la maisonnée, les canards, la basse-cour, les cochons...On cultivait fèves, pois, moutarde, trèfle incarnat. C'est aussi une culture qui dégage de l'excédent .Dans les années 1910-1920 les journaliers descendaient de Dordogne travailler vers Ste Livrade, Villeneuve et travaillaient pour plusieurs patrons (maraîchers).

 

Quel intérêt à planter des rangées d'arbres associées à d'autres cultures?

 

C'est un moyen de lutter contre les maladies et parasites des cultures et des arbres. C'est la concentration extrême des arbres qui pose problème.De plus, dans les cances, le labour en billon permet d'assécher et drainer le sol, ce qui améliore le rendement.

 

Quelles espèces végétales étaient associées?

 

Entre les arbres, on laissait des bandes de terre pour le blé ou du seigle pour nourrir les vaches. On semait à la volée et on coupait en vert. Suivant la saison on mettait 3 ou 4 rangs de betteraves pour les vaches, 4 ou 5 de maïs pour le fourrage et 4 ou 5 rangs de quoi que ce soit. Il pouvait y avoir de la vigne, mais dans notre coin il n'y avait jamais de légumes qui étaient dans le potager.

Quelles leçons retenir pour le futur?

 

Est-ce un modèle de mise en valeur des terres qui perdure ou qui peut voir un regain d'intérêt pour de nouveaux agriculteurs?

 

Autant de questions qui animent nos moments d'échanges du samedi matin à la mairie.

 

C'est en invitant nos aînés agriculteurs de la commune de Saint Etienne de Fougères, passionnés par leur métier que nous essayons de trouver quelques réponses .

Nous les remercions de leur précieux témoignage et vous invitons à venir nous rejoindre pour ces moments de convivialité et d'échanges passionnants dont le thème varie au fil du temps et repose sur les souhaits des participants.

 

Pour tous renseignements sur l'agenda de cette année:

Myriam Saubebelle 05 53 01 13 75

 

                                       

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Saint Etienne de Fougeres